A LA UNE

jeudi 3 juillet 2008

L'Homme aux Cent Visages : formidable One Gassman show

En DVD : La comédie, "wo-o-o-oooo, je l'aime à l'italienne". Bon, dis comme ça, ça ne donne pas envie.
Mais je voudrais vous faire part d'un coup de coeur découvert il y a plusieurs années et qu'Opening a la bonne idée de sortir enfin en DVD dans la 2e vague de sa collection Les Grands Classiques du Cinéma Italien.
La comédie en question s'appelle L'Homme aux Cent Visages (Il Mattatore, 1960) et elle réunit Dino Risi derrière la caméra et Vittorio Gassman devant. Rien que ces deux noms devraient suffire à vous convaincre de ne pas passer à côté de cette petite perle.
L'histoire : un type au look d'employé de bureau (Vittorio Gassman) déjeune tranquillement chez lui avec sa femme quand un vendeur ambulant débarque et tente de l'arnaquer avec un truc à ne pas tromper un aveugle sourd et muet. L'employé de bureau explique qu'on ne la lui fait pas à lui, Gerardo, qui par le passé fut le plus grands des escrocs. Et de lui raconter sa vie...
Rire et délire
Un acteur qui interprète un acteur qui interprète plusieurs personnages. Vous voyez un peu la mise en abyme ? Pas d'inquiétude : avant tout, L'Homme aux Cent Visages vous fera rire. C'est un one-man show du grand Gassman qui, entouré par une foule de seconds rôles attachants, s'en donne à coeur joie dans les déguisements et la roublardise.
Je ne peux m'empêcher de penser que sa prestation délirante a inspiré Jean-Paul Belmondo dans une autre comédie géniale, L'Incorrigible du regretté Philippe de Broca. Et sans jouer les vieux cons, on ne peut que se demander qui sont les comédiens actuels capables de se lâcher autant et d'être aussi drôles en restant premier degré, sans intellectualiser. Je n'en vois qu'un en France : Jean Dujardin. Et Will Ferrell aux States.
A noter que deux ans après Il Mattatore, Dino Risi et Vittorio Gassman signeront un chef-d'oeuvre : Le Fanfaron (Il Sorpasso).
Anderton
Enregistrer un commentaire