16 novembre 2010

Harry Potter et les Reliques de la Mort : alléchant premier volet d'un dernier acte


En salles : Voilà, c'est fini... Enfin, c'est presque comme si. La première partie du dernier volet de la saga Harry Potter (ça va, tout le monde suit ?) sortira dans les salles le 24 novembre et nous, chez Cineblogywood, on l'a vu, oui.

Une cerise sur un gâteau

Par un beau matin d'une journée étonnamment peu pluvieuse, Harry Potter et les Reliques de la Mort - 1e partie (découvrez notre dossier complet sur la franchise) a été dévoilé à une poignée de privilégiés dont votre dévouée faisait partie. Verdict après 2h30 de grand spectacle : c'est bon... Bon comme le chocolat autour du nounours en guimauve, bon comme la cerise sur le gâteau. Il suffit que les premières notes du thème de Harry Potter retentissent pour que l'on se retrouve télescopé dans un autre monde... 


Mais ce monde que l'on côtoie depuis près de dix ans est désormais bien plus sombre. Et pour cause, Harry Potter, toujours flanqué de ses deux inséparables potes Hermione Granger et Ron Weasley, est sur le point de livrer son ultime combat contre Voldemort-celui-dont-Harry-
Potter-ne-tait-pas-le-nom-parce-qu'-il-a-même-pas-peur-lui. Donc ça veut dire que Voldemort a la grosse patate, qu'il est fermement décidé à faire sa fête à Harry, que ses disciples sont plus nombreux que jamais, comparés à la bande que forment Harry Potter et tous ses amis... Le combat semble perdu d'avance pour ces derniers, mais c'est évidemment sans compter sur la persévérance du trio qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres au cours de ses dernières aventures...

Plus réel et plus sombre
Au risque de se répéter pourtant, cet avant-dernier épisode de Harry Potter se démarque encore davantage des volets précédents de la saga. Pas de Poudlard à l'horizon, ni de chemin de traverse, non. Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, on est dans un monde plus réel, plus dark, où la magie est utilisée à bon escient et donc surtout pour combattre les méchants. 
Bref, on a droit à une version de Harry Potter plus adulte, qui s'adresse de moins en moins aux petits et de plus en plus aux grands. Des grands qui sauront d'ailleurs davantage apprécier les petits mots d'humour et la pléiade d'acteurs grandioses (William Hurt, Peter Mullan, Julie Christie et on en passe) qui peuplent cette moitié de fin de Harry Potter qui surviendra en juillet 2011... Snif.

Black Mamba

Aucun commentaire:

Translate this blog