New

30 avril 2011

Je veux seulement que vous m’aimiez : eh bien, c’est fait, Rainer !


En salles : A Cineblogywood, on a rarement – jamais ? – évoqué Rainer Werner Fassbinder. Pourquoi ? Warum ? Il voulait seulement qu’on l’aime, et c’est désormais chose faite avec cet inédit, Je veux seulement que vous m’aimiez, qui date de 1976, et qui sort enfin chez nous. Au passage, merci Carlotta, encore une fois, qui après la trilogie allemande (Maria Braun, Lola, Veronika Voss) et Le Monde sur le fil prolonge son travail de défrichage !

Transformers 3 : affiche badass


Buzz : Après le trailer de la mort, voici l'affiche qui tue. Décidément, Transformers 3 La Face Cachée de la Lune (découvrez ici notre méga-dossier sur la franchise) balance du lourd. Et Optimus Prime ressemble de moins en moins à un camion. On ne s'en plaint pas !

Anderton

29 avril 2011

Roadshow Paramount : des robots et des hommes

Buzz : Champs-Elysées, jeudi 28 avril, 10h. Paramount France a réuni tous les oisifs de la grande famille du cinéma pour présenter sa programmation de fin d’année. En attisant la curiosité des uns, des images inédites de Super 8 devraient être projetées, et l’appétit des autres, un petit déjeuner sera servi à partir de 9h30, la société qui a rendu l’Artesonraju célèbre est parvenue à remplir la salle principale du Gaumont Marignan. Au menu, la projection de séquences inédites de 5 des plus grosses sorties du studio sur le second semestre : du lourd, du très lourd, du trop lourd.

Transformers 3 – Sortie salles le 29/06

Après une introduction qui a le mérite d’être courte à défaut d’avoir un intérêt, les lumières s’éteignent enfin pour laisser apparaître le visage réjoui de Michael Bay. Nabab à casquette, il est tel que je l’imaginais : bravache, puéril et persuadé que le plus est toujours équivalent au mieux. Comme s’il avait fait ses premières armes dans le porno. Il nous informe que son film sera en 3D et pas n’importe laquelle, la plus aboutie, la plus performante, la plus mieux. Tout simplement. Comme un grand gamin fier de ses jouets. Certes Michaël mais maintenant il faudrait songer à écrire un scénario autrement qu’avec de la dynamite...
Les images qu’il nous balance sont pourtant bluffantes : ça pétarade, ça virevolte, ça ferraille dans tous les sens tout en nous ménageant quelques instants de répit grâce à une ou deux séquences à l’humour facile (rien de péjoratif dans ce propos, le caméo de John Malkovitch est particulièrement réussi). Nous faisons ainsi la connaissance de la nouvelle petite amie de Shia le beauf (Rosie Huntington-Whiteley): un charisme callipyge et des yeux qui crient braguette laissent à penser que les éjaculateurs précoces ne verront pas la fin du film. Bref, Transformers 3 c’est pareil que les 2 premiers mais en plus.

Three Amigos : la réunion !!


Artistes : Three Amigos (1986) fait partie des comédies cultes que je vénère. Steve Martin, Chevy Chase et Martin Short en acteurs ratés qui se font engager par des peones mexicains sous la coupe d'un cruel bandido. Les 7 moins 4 Mercenaires revisité par l'immense John Landis. Quoi de mieux !

Pour le 25e anniversaire de la sortie du film en salles, Empire a organisé une réunion avec séance photo à la clé. Découvrez-en deux autres ci-dessous ainsi qu'une vidéo du shooting.


Harry Potter et les Reliques de la Mort 2 : trailer épique

Buzz : "This Is The End". La chanson des Doors pourrait accompagner la bande-annonce de Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2e partie. Car c'est le grand final et il promet d'être spectaculaire, à en juger par ledit trailer. Oh moldus et apprentis-sorciers, en attendant l'avant-première française du 12 juillet, retrouvez Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint face à Ralph Fiennes. Enjoy !

Anderton

X-Men Le Commencement : un trailer mutant de sa mère !

Buzz : Fini d'aguicher, Matthew Vaughn lève le voile sur son X-Men : Le Commencement (X-Men: First Class). Le trailer montre beaucoup d'images que le teaser ne laissait qu'entrevoir. Et bien, j'adhère avec la même force qu'un morceau de métal contrôlé par Magneto. Je dirai même plus : "Fuck yeah !" J'ai hâte de me payer une bonne tranche de X !

Surtout avec un tel casting : James McAvoy, Michael Fassbender, January Jones, Kevin Bacon... et Michael Ironside (original bad man from V) ! La bande-annonce se mire ci-dessous. enjoy !

Anderton

Transformers 3 : trailer d'anthologie

Buzz : Michael Bay a déclaré qu'il avait tenu compte des critiques formulées à l'encontre de Transformers 2. Le cinéaste est genre vénère : il veut prouver qu'il n'a pas bousiller une franchise populaire. Il semble le prouver avec la bande-annonce de Transformers 3 La Face Cachée de la Lune (découvrez ici notre méga-dossier sur la franchise).

C'est énorme, bluffant, sidérant. D'accord, le trailer de Transformers 2 avait suscité la même réaction, pour un film pas complètement réussi au final. mais là, j'y crois à la rédemption de Bay. Et à celle de Shia LaBeouf. Et tant pis si Megan Fox n'est pas au générique.

Anderton  

28 avril 2011

Double Une pour Twilight Révélation


Buzz : EW propose deux couvertures sur Twilight Révélation (Twilight Breaking Dawn). L'une avec Robert Pattinson et Kristen Stewart ; l'autre avec Taylor Lautner. En prime, quelques photos exclusives à découvrir ci-dessous.


27 avril 2011

CineDay : le Valentine's day selon Orange...



Buzz : Saviez-vous que les lieux d’aisances du Royal Monceau ont des portes blindées ? En ce qui me concerne je l’ignorais. Et ce n’est pas l’info la moins intéressante que je glanais durant le grand raout organisé par Orange pour annoncer le lancement de son offre Cineday. J’appris également qu’un petit four est meilleur partagé, qu’une cravate peut être portée en toutes circonstances et que le champagne doit être bu d’autant plus frais qu’il est mauvais.

Mais laissons-là tout ces détails protocolaires car si la firme rousse avait réuni autant de journalistes dans ce cadre prestigieux (après les avoir sermonné à coups d’emailings mystérieux les enjoignant à respecter la stricte confidentialité de leur invitation), ce n’était pas pour rendre hommage à Nadine – restons dans les rousses - mais bien pour lancer en grandes pompes un service révolutionnaire existant déjà dans plus de 8 pays : le Orange CineDay.

1 place achetée = 1 place offerte

Le pitch est simple : à partir du 10 mai puis tous les mardis (jours le plus creux dans la fréquentation des salles de cinoche), une place achetée donne droit à une place offerte pour tous les abonnés Orange et ce quelques soient leurs abonnements. Il leur suffit de se connecter à cineday.orange.fr ou d’envoyer « cine » par SMS au 20000. L’offre est généreuse et a déjà fait ses preuves en Grande-Bretagne où près de 4,5 millions de places ont ainsi été distribuées l’année dernière.

Reste à savoir si le marché français suivra…Ce que pense évidemment Mme Albanel, Orange revendiquant plus de 21 millions d’abonnés éligibles. En tout cas, ce nouveau service à destination des abonnés France Telecom ne passera pas inaperçu puisque son lancement sera soutenu par un important plan media en presse, radio, affichage. Les couloirs de nos métros n’ont donc pas finis d’être repeints en Orange…


Sentenza

Exposition Kubrick : un vrai Kubrick-à-brac


Buzz : Alors, cette expo Stanley Kubrick ? Bah, bof….Trop attendue ? Surmédiatisée ? Décevante, forcément décevante…Une vraie fausse bonne idée. Je vais essayer d’expliquer pourquoi.

26 avril 2011

Very Bad Cops : deux flics pas ami-ami


En DVD et Blu-ray : J'ai un gros défaut. Je suis un inconditionnel de Will Ferrell. Il suffit qu'il apparaisse pour que mon visage poupon soit fendu d'un sourire bananesque prêt à laisser place à un rire proche du cri de l'otarie en rut. Bref, c'est rare que je sois déçu par une prestation du Big Will. Surtout lorsqu'elle est filmée par Adam McKay. L'association des deux compères a quand même donné naissance à deux des meilleures comédies US de ces dernières années : Présentateur vedette : la Légende de Ron Burgundy (Anchorman) et Frangins Malgré Eux (Step Brothers). Sans parler de leurs sketchs sur Funny or Die.

25 avril 2011

Very Bad Trip 2 : Jamie Chung, sexy et drôle


Sexy Stars : Dans Very Bad Trip 2 (The Hangover 2), il n'y a pas que Zach Galifianakis, Bradley Cooper, Ed Helms et un singe. Il y a aussi Jamie Chung. Cette belle Américaine d'origine coréenne a également joué dans Sucker Punch.

La Miss s'est laissée photographier dans Esquire et en a profité pour balancer des blagues plus ou moins crues. La preuve ci-dessous. En s'excusant par avance : "Les Coréens n'ont pas le temps d'être drôles". Mais les Coréennes ont le temps d'être canons.

Anderton

30 Minutes or Less : c'est d'la bombe, baby !

Buzz : C'est le nouveau film avec Mark Zuckerberg. A moins que ce ne soit Jesse Eisenberg ! Bref, voici le red band trailer de 30 Minutes or Less, qui commence potache pipi caca et finit drôle.

Faut voir quand même si on est pas sur Pineapple Express plutôt que sur le timing Zombieland annoncé (même réal, Ruben Fleischer). Dans le rôle de l'acolyte, Aziz Ansari, qui manie le F-word comme pas deux. La bande-annonce se mire ci-dessous. Enjoy !

Marcel Martial (30 Minutes and More)

22 avril 2011

Thor : c'est pas le coup de foudre


En salles : Avant de vous conter l'histoire de Thor, la dernière production Marvel, réalisée par Kenneth Branagh, voici une petite leçon de vocabulaire :

Thor = Dieu du tonnerre, fils d'Odin
Odin = Roi du royaume d'Asgard
Laufey = Roi du royaume de Jotunheim, ennemi juré d'Odin
Loki = Frère de Thor
Jane = Femme mortelle, vivant sur Terre
Midgard = La Terre
Bifrost = Pont arc-en-ciel qui permet de passer d'un royaume à un autre ou d'être propulsé sur Terre
Heimdall = Gardien du Bifrost
Mjolnir = marteau magique et emblème de Thor qui lui attribue une force surnaturelle

Vous avez tout assimilé ? Alors, commençons.


21 avril 2011

Little Thor : spoof de la pub Volkswagen-Darth Vader

Buzz : Pour promouvoir la sortie de Thor, Marvel a eu l'idée de faire un pastiche de la pub pour Volkswagen avec un enfant déguisé en Darth Vader. Cette fois-ci, le gamin déguisé en dieu du tonnerre essaie son pouvoir sur fond de la charge des Valkyries. Et c'est très drôle. Enjoy !


Anderton





Man vs Wild : Bear Grylls, sa bite et son couteau


En DVD : Il aime bien se foutre à poil, se glisser dans animaux morts, manger des animaux vivants, voire leurs excréments, se rouler dans la boue, s'introduire dans des goulets étroits, pisser un peu partout - autour et sur lui. Lui, c'est Bear Grylls et ce n'est pas un psychopathe qui sévit dans un snuff movie (encore que...). Non, Bear Grylls est le héros de l'émission Man vs Wild, dont la saison 1 sort en vidéo chez Studio Canal.


Détective Dee : baroque and roll !


En salles : Ça y est, c’est le DEE DAY ! Le nouveau film de Tsui Hark, Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme, débarque sur nos écrans. Si le réalisateur chinois a été parfois capable d’excès dans une certaine niaiserie asiatique, il sait aussi être un génie dans l’esthétisme et la narration et son nouveau film lorgne de ce côté.


19 avril 2011

L'Heure du Crime : thriller est-il ?


En DVD : C'est l'histoire de deux solitaires, un ex-flic et une femme de ménage, qui se rencontrent à un speed dating et, contre toute attente, tombent amoureux. Guido emmène alors Sonia dans la riche propriété dont il est le gardien. Des voleurs débarquent et le casse tourne mal.

18 avril 2011

Harry Potter : grand final en 3D à Bercy


Buzz : A Paris, le dernier opus des aventures du sorcier balafré sera célébré comme il se doit. Warner France a en effet annoncé ce lundi que Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2e partie bénéficiera d'une avant-première française en 3D au Palais Omnisports de Paris Bercy le mardi 12 juillet. Ce "sera la plus grande avant première publique jamais organisée en France", annonce le distributeur.

Cerise sur le gâteau : "des membres de l'équipe du film" seront présents. Et groseille sur la cerise : les spectateurs repartiront avec des lunettes 3D collector. Prix de la soirée : 25 euros. Seules 8000 places seront disponibles. Réservations ouvertes en ligne, à la Fnac et sur le réseau Ticketnet "à partir de fin avril". Rien à dire, chez Warner, ils sont champions du buzz. Personnellement, j'attends avec impatience l'avant-première thaïlandaise 3D (drinks, drugs and dildo) de Very Bad Trip 2.

Anderton

Machete : un DVD un poil émoussé


En DVD et Blu-ray : Robert Rodriguez avait emballé les foules avec son vrai-faux trailer de Machete dans Grindhouse. La décision d'en faire un vrai long-métrage avait donner envie de vider ses deux colts dans le ciel en hurlant "Ay-ay-ayiiiiiiiiiiiiii !!" Las. La machette de Danny Trejo s'est révélée émoussée, comme le confirme la sortie en vidéo chez Sony Pictures Home Entertainment. Certes, elle coupe mais elle ne tranche pas net.

Pour l'histoire, franchement, on se contentait de peu. Et le film reprend le pitch de la bande-annonce. A savoir : une histoire de vengeance chez un flic mexicain ("The wrong Mexican to fuck with !") dont un boss de cartel (Steven Seagal) a tué la femme et la fille et qu'un politicien américain raciste (Robert DeNiro) a fait passer pour un tueur sans pitié. Voilà donc Machete - c'est son surnom car il aime bien s'attaquer au crime à l'arme blanche - avec les bandits et la police aux fesses. Police qui a également la peau lisse aux fesses puisque l'enquêteur est incarnée par Jessica Alba. Traqué, incompris, Machete est prêt à en découdre avec ses deux seuls atouts : sa bite et son couteau. Il se sert de l'une et de l'autre avec autant de tranchant. Et sans balancer de spoiler : Jessica Alba, Michelle Rodriguez et Lindsay Lohan s'en sortiront sans aucune coupure.

Caramba mou
Le film n'est prétexte qu'à une succession de séquence d'action sanglantes (forcément, ça va couper), de plans cul (en fin, plutôt seins) et de répliques souvent drôles, le tout mis en valeur par quelques plans sergioleonesques. Et pourtant, la salsa manque de piquant ; ça manque de rythme, à tel point que parfois, on a l'impression d'être dans un épisode de Walker Texas Ranger. Robert Rodriguez a quand même co-réalisé le film avec Ethan Maniquis. Comme quoi, deux, c'est pas forcément mieux qu'une. On passe pas un mauvais moment, hein. On a en même a pour son argent. Reste que Roberto l'a joué un peu trop facile sur ce coup-là.
 
Anderton

Harry Potter et les Reliques de la mort : 4 photos et 2 fins


Buzz : Tu es fan du sorcier balafré et tu n'en peux plus d'attendre la sortie de Harry Potter et
les Reliques de la Mort - 2e partie (découvrez notre dossier complet sur la franchise). Et bien, rends grâce à EW qui publie quatre photos exclusives du film tant attendu. Par ailleurs, dans le même magazine, le réalisateur David Yates explique qu'il a rappelé les comédiens en studio pour retourner la scène de fin. Découvrez ses explications ci-dessous (attention, spoiler).

16 avril 2011

The Machine Girl : Grindhouse nippon

En DVD : A force d’écumer les arrières boutiques de soldeurs miteux, je pensais avoir tout vu des films de genre réalisés pour le plaisir exclusif de quelques aficionados ébahis et atemporels. Et puis j’ai vu The machine girl. L’œil en feu et la langue pendante, je découvrais un festival gore et jouissif dans lequel une écolière japonaise, jupe à carreaux et culotte en coton, décime une famille de yakusas à grands renforts de mitraillettes, tronçonneuses et autres objets tranchants. Précisons d’emblée que les vilains ont tué son frère et coupé son bras. La pauvrette a donc de bonnes raisons de vouloir les émasculer…Et plus si affinités, du moment que ça gicle.

Avant Fukushima, il y avait Noboru

Parcourir la filmo du réalisateur, Noboru Iguchi, est déjà un plaisir coupable. On y devine d’équivoques obsessions dont on imagine sans peine les traductions graphiques (Mutant Girls Squad, Robogeishas) voir pornographiques (Beautiful girls on the toilet – Secret Excrement). Le bonhomme n’a apparemment aucune limite dans la transgression fun, son seul credo étant de jeter des filles court-vêtues mais puissamment armées dans des situations foutraques où des ninjas flashy croisent des pervers impuissants. Evidemment, passé le côté surprenant de l’outrance désinhibé, on s’aperçoit bien vite que le sang ressemble étrangement à de la gouache vermillon (ce qui est sans doute volontaire), que le scénar a été écrit par Massimo Gargia et que les acteurs ont été recrutés dans des sanisettes. Heureusement, cela n’altère en rien le plaisir de l’orpailleur dénichant enfin une pépite après de longs mois de recherches infructueuses. Même si cette pépite a trainé dans le cul d’un ours.

Mon conseil : film réservé à ceux qui ont saisi toute la subtilité de la métaphore finale de cette chronique.

En bonus, la bande-annonce du film : cliquez ici.

Sentenza

Rise of the Planet of the Apes : trailer bon ou beau

Buzz : Ras-le-bol des invasions de zombies ! Marre des attaques d'extra-terrestres ! Notre nouvel ennemi est un cousin qui n'est pas le bien velu : le singe. Voici le trailer de Rise of the Planet of the Apes. Plusieurs réflexions : le film est surtout vendu comme une production Weta, la boîte d'effets spéciaux fondée par Peter Jackson. Traduction : faut chercher pour savoir que le réalisateur est Rupert Wyatt.

Sinon, personnellement, je suis un grand fan de la Planète des Singes - la franchise des années 70 comme la série TV. Le remake de Tim Burton était décevant ; j'espère que ce prequel sera à la hauteur de l'oeuvre originale. Le casting est plutôt sympa : James Franco, Freida Pinto, Andy Serkis (abonné aux doublures de personnages digitaux, en l'occurence le singe), Brian Cox, John Lithgow. Bref, le trauiler me file la banane. Enjoy !

Anderton

15 avril 2011

The Walking Dead : l'affiche de la polémique


Buzz : Une affiche de The Walking Dead suscite la controverse au Royaume-Uni. Parce qu'elle montre des zombies putréfiés et bavant du sang ? Que nenni. L'affiche est plutôt sobre. Le problème est qu'elle a été placée juste à côté d'une entreprise de pompes funèbres. Qui n'a pas trouvé ça drôle du tout. Clear Channel, l'agence de pub en charge de la campagne, s'est empressée de s'excuser et de faire retirer ladite affiche. Et de préciser que "la juxtaposition n'était pas intentionnelle". Tout le monde sait qu'il n'y a pas plus menteur qu'un publicitaire.

via EW

Anderton

Casa de mi Padre : Will Ferrell habla espanol !

Buzz : El grande Will Ferrell habla espanol ! No me crees ? Mira el trailer de Casa de mi Padre, una pelicula de Matt Piedmont con Gael Garcia Bernal y Diego Luna. Es increible, no ? Aproveche !


Anderton

14 avril 2011

Festival de Cannes 2011 : la sélection complète analysée

Buzz : Le programme du 64e Festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai 2011 sous la présidence de Robert DeNiro, a été dévoilé ce jeudi. 7 premiers films, 4 réalisatrices, pour une tonalité moins sombre. A priori, sur le papier, on a déjà envie de tout voir. Moteur ! Et tout d’abord….

L’Orgasme !

The Tree of life, de Terrence Malick. Orgasme !! Annoncé à Cannes 2010, enfin prêt ! Brad Pitt et Sean Penn dans le film le plus attendu du moment. En compèt !

Ouverture Midnight in Paris, de Woody Allen : outre la présence de madame Sarkozy, une très belle affiche et un trailer sur le vrai-Paris fantasmé par les Américains assez mystérieux. Sortie le 11 mai, jour de sa présentation

Thor : conf de presse (im)mortelle !


Buzz : Mardi 12 avril 2011. Un jour comme il en existe rarement dans une vie de cinéphile. J’ai rendez vous à l’hôtel Bristol pour assister à la conférence de presse réunissant les deux héros du dernier film des productions Marvel : Thor. Je veux bien sûr parler du comédien Chris Hemsworth et du réalisateur Kenneth Branagh.

Ambiance select et feutrée au bar de l’hôtel 5 étoiles. Je suis la pancarte "Thor", indiquant un escalier à prendre. Et je me retrouve face à Chris Hemsworth qui semble lui aussi un peu perdu. Waouh ! Je dois dire que Thor n’est pas vraiment mon type d’homme mais là, il a nettement meilleure allure que dans le film ! Tout à coup bien humain, immense (1,90 m), les cheveux courts, la barbe de trois jours et les yeux bleus, très bleus. Le viking a quitté sa cape rouge de héros pour une chemise qui laisse percevoir juste ce qu’il faut de ses muscles si saillants dans le film.

13 avril 2011

Xanadu : de l'Arte et du cochon

A la Télé : Arte se met au X. Du 30 avril au 21 mai, la chaîne européenne diffusera tous les samedis à 22h25 Xanadu, une série en huit épisodes sur l'univers du porno. Plus exactement, sur les Valadine, une famille qui gère un empire du X (ça ne vous évoque personne ?). Une sorte de Dallax ou de Dynastix.

Le trailer, à mater ci-dessous, émoustille. Pas seulement parce qu'on verra du cul à l'antenne mais parce qu'il semble y avoir une histoire bien sombre, que la réalisation (signée Podz) paraît soignée et que le casting réunit l'excellent Julien Boisselier et la sublime Vanessa Demouy. J'ai hâte de juger sur pièce.

Anderton



La Nuit du chasseur : de la poésie argentique inépuisable


En salles : Impossible de ne pas saluer la réédition en copies neuves de La Nuit du Chasseur, le chef d’œuvre et unique film du comédien Charles Laughton (1955), et la magnifique idée de Carlotta : créer une nouvelle affiche pour le film. Dans un très beau noir et blanc tout en contrastes, elle est désormais centrée sur les désormais fameuses mains de Robert Mitchum tatouées Love and Hate. D’accord, vous en avez le oreilles rebattues, de cette Nuit du Chasseur. Mais quand même !

True Grit : un palimpseste

Pour ceux d’entre vous qui ont vu et apprécié le dernier opus des frères Coen True Grit, il ne vous a pas échappé que la poursuite nocturne finale se voulait une relecture, que dis-je, un palimpseste directement inspiré du film de 1955. La musique de Carter Burwell est directement inspirée de la partition de Walter Schuman. Donc, un film d’une actualité brûlante.

12 avril 2011

Casting de stars pour les Beastie Boys

Buzz : Les Beastie Boys reviennent avec un nouvel album, Hot Sauce Committee Part Two. En soi, c'est déjà un événement. Pour l'occasion, une vidéo de 30 mn (un court-métrage, quoi) a été tournée. Le titre : Fight for your Right Revisited, d'après l'un des premiers tubes du groupe. Et le casting est à tomber. Z'êtes prêts ? On y va : Jack Black, Will Ferrell, Elijah Wood, Seth Rogen, Danny McBride, John C. Reilly, Susan Sarandon, Steve Buscemi, Ted Danson, Jason Schwartzman, Rainn Wilson, Rashida Jones, Stanley Tucci, Chloe Sevigny, Will Arnett, Adam Scott, David Cross, Kirsten Dunst, Orlando Bloom, Milo Ventimiglia... Ouf ! N'en jetez plus ! Découvrez un extrait ci-dessous. Old School Rules, yo ! Enjoy !

Anderton

Bienvenue Mister Chance ou la constance du jardinier


En salles : Petit coup de chapeau à une maison de distribution, Madadayo Films, qui fait un travail exemplaire en matière de réédition : après notamment Aguirre et Harold et Maude, c’est le très rare Bienvenue Mister Chance (Being There) qu’ils nous offrent en ce moment. Et en copies neuves ! Très belle affiche, graphique au passage.

Le meilleur film de Hal Ashby

Mister Chance, c’est d’abord le meilleur film de Hal Ashby – consacré comme emblème du ciné hollywoodien des 70’s par Peter Biskind dans sa somme Le Nouvel Hollywood – par ailleurs réalisateur de Retour ou d’Harold et Maude. Avec Mister Chance, il narre la découverte par un jardinier dépourvu de nom de famille, de famille tout court, du monde à la faveur du décès de son employeur, et le confronte aux sphères du pouvoir et de l’argent. Qui vont prendre au pied de la lettre ses aphorismes naïfs et généraux, comme s’ils étaient le fruit de la sagesse et de son expérience de jardinier. Mais attention : point de charge sociale ou de satire politique – juste un regard quasi mélancolique sur un monde et une époque qui ne se rendent pas compte de leur propre déclin. Une comédie triste et hivernale, à l’image de Harold et Maude.

 Stanley Kubrick ? Son numéro face au diplomate russe ne manque pas d’évoquer Docteur Folamour, tandis que retentit une version disco-funky de So sprach Zaratustra lors de sa première sortie hors les murs.

D’un Film à l’autre : Lelouch en mal d’amour


En salles : Je me souviens d’une époque où de grands noms de réalisateurs venaient résonner à mon oreille. Des noms comme Godard, Truffaut, Renoir, Cocteau… Et puis il y avait Lelouch. Surfant sur la vague et toujours à part.

Aujourd’hui, on vous demande : "Lelouch, c’est qui ? Celui qui joue dans A Bout Portant ?" Non rien à voir, celui-là il s’écrit avec deux L. Moi je vous parle du grand Lelouch, Claude. Le réalisateur le plus primé mais aussi le plus critiqué du cinéma français. Celui de Un homme et une femme, L’aventure, c’est l’aventure, Les uns et les autres, Edith et Marcel ou Itinéraire d’un enfant gâté. 43 films jusqu’alors. Avec Lelouch, il faut s’attendre à tout et jamais dans la simplicité.


Very Bad Trip 2 : 2e trailer bidonnant

Buzz : On arrête tout, on bloque le calendrier. On n'a pas tous les jours l’occasion de bien se poiler. Le 25 mai, on réserve la première séance pour Very Bad Trip 2 (The Hangover 2). Warner a balancé un nouveau trailer qui en révèle un peu plus sur la nuit de folie des trois compères (Zach Galifianakis, Bradley Cooper, Ed Helms) en Thaïlande. Rassurez-vous : fini le bébé qui se pogne... Désormais c'est un vieux qui se fait sucer par un singe. Regardez-moi ça. Enjoy !

Marcel Marcial et Anderton

11 avril 2011

Quand Steven Seagal chantait la foufoune jamaïcaine

Artistes : Fût un temps où Steven Seagal aimait bien mettre une râclée à tout ce qui portait des dreadlocks (lire Jamaica : Schwarzenegger et Steven Seagal contre les Rastas). C'est oublier que le redresseur de tort au visage impassible possède également un organe dont il est très fier : sa voix. Et comme pour se faire pardonner (?) des mandales balancées aux gangsters yardies, Steven a exécuté un duo avec Lady Saw, une chanteuse jamaïcaine adepte du "slackness" - du dancehall (ragga) très crû. Très cul même.

Le morceau s'appelle Strut et on y entend Seagal déclarer : "Mi wan di punany". Soit, traduit du patois jamaïcain : "Je veux de la chatte". Chuck Norris et sa country pourrave ne sont pas près de détrôner Seagal. Enjoy !

via @FatJew

Anderton




10 avril 2011

Apocalypse Now en Blu-ray le 27 avril



Attention film culte! Classé 28ème au Top 100 de l'American Film Institute, Palme d'Or à Cannes en 1979, scénarisé par John Milius d'après le roman "Au Coeur des Ténèbres" de Joseph Conrad, le chef d'oeuvre de Francis Ford Coppola, Apocalypse Now, doit régner dans toute Blu-raythèque digne de ce nom à la lettre V, comme Vietnam, à coté de Platoon, Voyage au bout de l'enfer et Full Metal Jacket.

L'éditeur Pathé sortira le 27 avril prochain une édition haute définition, inédite en France, qui contiendra absolument tout ce dont un fan peut rêver:

- le film Apocalypse Now, version cinéma de 1979 (durée 2h21)

- le film Apocalypse Now Redux, le nouveau montage sorti en 2001 (durée 3h14)

- Hearts of Darkness, A filmmaker's Apocalypse, documentaire sur l'enfer du tournage sorti en 1991 et jamais édité en DVD.

- un livre de 80 pages rédigé par Jean-Baptiste Thoret, enseignant, historien et critique cinéma spécialiste du Nouvel Hollywood.

Commentaires audio, scènes coupées, interviews et de nombreux autres suppléments complètent l'édition de ce chef d'oeuvre intemporel.

Et en exclusivité pour Cinéblogywood, la bande-annonce réalisée par Fox Pathé Europa pour cette sortie:





Marsellus Wallace (adore l'odeur du napalm le matin)

Paranormal Activity 2 - en DVD et Blu-ray



Dans les bacs depuis le 15 mars dernier, Paranormal Activity 2 est la suite du film qui avait terrorisé Steven Spielberg (soi-disant) et dont la bande-annonce filmant les réactions du public lors des projections test était finalement beaucoup plus réussie que le film…



Surfant sur la vague des Rec ou Blair Witch dont le succès repose sur l’alliage du documentaire amateur avec l’horreur ou le surnaturel, Paranormal Activity racontait l’histoire d’un couple qui cherche à comprendre quels phénomènes les empêchent de dormir. Après avoir planté une caméra dans la chambre, on assiste à un interminable visionnage de portes qui grincent, planché qui craque, cadres qui tombent. Normalement, c’est une recette ancestrale qui fonctionne à tous les coups, sauf qu’on nous a ajouté une sorte de bruit sourd et grave qui annonce qu’un phénomène va se produire. On se demande ce qui a bien pu effrayer Monsieur Dents de la Mer dans tout ça…



La suite est en fait un prequel dans lequel on retrouve nos 2 protagonistes en visite chez la sœur et le beau-frère qui viennent d’avoir un enfant. L’arrivée du nourrisson semble coïncider avec les étranges phénomènes qui les terrifient. Re-portes qui grincent, re-volets qui claquent, on peut dire que ce qui ne nous faisait pas peur dans le 1er n’y arrive malheureusement pas mieux dans le 2ème !


Il reste cependant un blu-ray d’une excellente facture, une image irréprochable et un son 5.1 DTS-HD Master Audio qui retransmet parfaitement les différentes ambiances angoissantes. Le film est disponible dans sa version cinéma et dans une version Extended Cut allongée de 4 minutes. Et pour le même prix, Paramount ajoute la copie digitale et le DVD.



Mais malheureusement 25€ pour un film de peur qui fait pas peur, c’est encore trop…




Marsellus Wallace (même pas peur)

Best of blogs cinéma : Zack Snyder, Tsui Hark, Jason Statham, Wes Craven et box-office

Sur le web : Il fait beau mais c'est pas une raison pour oublier le rendez-vous dominicla du Best of, la sélection de bons posts concostés par notre club de blogueurs cinéphiles. Et puis, même dans un parc, y a le wi-fi, non ? Enjoy !






Anderton

Mort de Sidney Lumet : deux perles à redécouvrir

Artistes : Sidney Lumet est mort. De ce grand cinéaste, on retiendra évidemment 12 hommes en colère, Serpico, Un Après-midi de chien, Le Prince de New-York, Verdict, voire même Family Business ou Le Crime de l’Orient-Express.

Lumet a également réalisé des perles moins connues mais que Cineblogywood vous invite à redécouvrir illico. Pour notre camarade Travis Bickle, A Bout de Course, avec le regretté River Phoenix, est tout simplement le meilleur film de Lumet. Quant à moi, j'ai été scotché par la noirceur de The Offence, avec un Sean Connery à contre-emploi. Relisez donc nos posts :



Anderton

08 avril 2011

Takers : du bang bang bling bling


En DVD et Blu-ray : J'étais passé à côté de la sortie en salles de Takers et je n'étais pas le seul. Les causes ? Une promo a minima car Chris Brown, un des interprètes et producteurs du film, s'était fait remarquer en castagnant Rihanna, sa copine de l'époque ; mais aussi une confusion des genres, Takers sortant en même temps que The Losers, qui avait également pour personnages principaux des criminels de haut vol et pour acteurs Idris Elba et Zoe Saldana. Allez donc vous y retrouver ! La sortie en vidéo chez Sony Pictures Entertainment m'a donc permis de rattraper le coup.

Jackass 3D : le retour des Cacadeurs !



En DVD et Blu-ray : "Ce qui arrive à Jackass, ne reste pas à Vegas". Johnny Knoxville, Bam Margera, Steve O et consorts sont de retour pour une anthologie du plus de plus. Et le fait est que c’est dur de ne pas rire. Ces gars sont de merveilleux fous volants avec parfois des drôles de machines et parfois pas. Mais avec toujours une seule direction : faire un truc débile et drôle. Et tant pis si ça fait mal. Et si parfois ce n’est pas drôle.


07 avril 2011

Quand Harry Rencontre Sally : retour saignant

Buzz : Ah, Quand Harry rencontre Sally ! Une histoire d'amour tellement belle qu'on aimerait bien en voir la suite. Cela tombe bien Rob Reiner et Billy Crystal en ont tourné une. Avec Helen Mirren... et Mike Tyson. Attention, c'est sanglant ! Enjoy !

Anderton


Mean Streets : voyage en Scorsesie


En DVD et Blu-ray : J’ai une théorie : tout grand réalisateur, à un moment ou un autre de sa carrière, réalise SON film-matrice, qui à lui seul rassemble, condense, résume toute son œuvre. Longtemps, j’ai cru que pour  Martin Scorsese, il s’agissait de Casino. Mais je n’avais pas vu Mean Streets…. Incontestablement, l’événement DVD de ce 1er semestre ; incontestablement, mon événement DVD de ce 1er semestre. Sublime copie qui restitue les éclats graphiques de la mise en scène de Scorsese, DVD modèle bourré de bonus totalement jouissifs pour tous les scorsesiens de la planète. Encore un travail exemplaire de Carlotta.

Tous les Soleils : un air de printemps franco-italien


En salles : Tous les Soleils, le second film de Philippe Claudel, est une bouffée d’air frais et de drôlerie. Après nous avoir fait pleurer dans le genre dramatique, pour Il y a longtemps que je t’aime (2008), le réalisateur nous réjouit avec une comédie aux accents italiens.

06 avril 2011

Le Flingueur : Jason tatane


En salles : Arthur Bishop porte le même prénom que Rimbaud. Mais ce n’est pas un poète. Il a également le même patronyme que le pin de Californie et qu’un fromage anglais. Pourtant ce n’est pas un arbre et il ne sent mauvais que quand il a couru. Arthur Bishop est une énigme. Même Jason Statham, qui l’interprète au cinéma, semble ignorer qui il est vraiment. Ça n’a d’ailleurs pas l’air de le préoccuper, c’est avant tout un acteur physique. Il en est au stade où la pauvreté psychologique de ses personnages est largement compensée par la taille de leurs biceps… Un seul mot d’ordre dans la direction d’acteur : "Quand on te regarde dans les yeux, on doit voir ta paire de couilles". Depuis, Jason serre la mâchoire, fronce les sourcils et mets des lunettes Calvin Klein (uniquement pour parler aux dames).

Morning Glory : le barreau matinal.


En salles : Après de longs mois d’un mutisme coupable, pas même justifié par le temps qui passe et ne se rattrape pas, j’ai décidé de sortir de ma très agréable retraite pour faire l’éloge d’un film, qu’écris-je, d’une œuvre célébrant la vie les vieux et les wonderbra : Morning Glory.

"Pour être heureux, il faut penser au bonheur d’un autre" (ce n’est pas moi qui le dis c’est Bachelard, homme à barbe donc intellectuellement poilu), Roger Michell l’a bien compris. Son film n’est guidé que par la joie qu’il peut provoquer dans les organes rétractables de ses spectateurs, pour la plupart arrivés dans la salle par désœuvrement et souvent inadvertance. Le scénario, brillant, magnifie la rencontre explosive d’une jolie cruche arriviste avec un vieux tromblon tout ridé. Tous deux travaillent à la TV, il n'en finit plus de ressasser ses gloires passées, elle a de l'ambition à revendre et un tour de poitrine qui le lui permet.


05 avril 2011

The Governator : premier trailer du cartoon avec Schwarzie

Buzz : "He's back !" Arnold Schwarzenegger revient. Sur petit écran et en dessin animé. La série s'appelle The Governator. Il est temps de caser un "sic" ou "WTF". Au choix. D'ailleurs, Stan Lee a contribué à pondre l'histoire d'Arnold Schwarzenegger qui arrête sa carrière de politicien mais devient justicier. A regarder ci-dessous. Enjoy !

vidéo pécho chez Reviewer via @Franc0isLeger

Anderton





Translate this blog