08 mai 2012

Mission Impossible 4 : Blu-ray vertigineux


En DVD et Blu-ray : Ethan Hunt revient pour une nouvelle mission impossible... ou presque. Et la franchise reprend un coup de fouet qui fait plaisir à voir et à revoir, notamment avec cet excellent Blu-ray.


Cette fois-ci, Ethan Hunt est à la poursuite de Cobalt, un scientifique illuminé qui vise tout simplement à provoquer un conflit planétaire en lançant une bombe nucléaire sur les Etats-Unis. De Moscou à Bombay, en passant par Dubaï, l'agent très secret et son équipe traquent le bad guy et tentent de lui dresser des pièges tout en déjouant les siens.

Mission Impossible Protocole Fantôme (Mission Impossible Ghost Protocole) reprend tous les ingrédients qui ont fait le succès de la franchise : action, rythme trépidant, effets spéciaux soignés, scènes spectaculaires... Et pour son premier film en prises de vue réelles, Brad Bird (Les Indestructibles) fait preuve d'une maîtrise et d'une inventivité qui n'ont rien à envier à celles de ses prédécesseurs - Brian DePalma, John Woo et J.J. Abrams (ce dernier restant producteur du 4e opus). Pas de temps mort. Les séquences s'enchaînent sans fausse note, ni volonté d'épater la galerie gratuitement. Mise en scène, FX et prouesses techniques s'effacent au profit de l'histoire et des personnages.

Cruise control

L'escalade de la tour Burj Khalifa, à Dubaï, est évidemment la séquence-choc du film. Bird enchaîne les plans simples et vertigineux. Comme sur grand écran, je suis resté accroché à mon fauteuil, les mains moites. Un making of rend compte de la difficulté pour tourner cette séquence et du courage - il n'y a pas d'autre mot - de Tom Cruise.

L'acteur est une fois de plus au top. Toujours la même intensité, le même engagement - les bonus du Blu-ray en témoignent. On sent que Cruise a pris du plaisir sur le tournage (y compris accroché à un filin à plusieurs centaines de mètres du sol) et cela se voit à l'écran. La mayo prend avec ses partenaires : Paul Patton apporte de la sensualité sans faire cruche, Simon Pegg de l'humour et Jeremy Renner s'avère un sparring-partner à la hauteur de son "boss". Michael Nyqvist (Millenium) est un vilain très crédible, idem pour Léa Seydoux en tueuse impitoyable.

Rien à jeter dans ce 4e film. Et le Blu-ray édité par Paramount Home Entertainment fait honneur à l'image et à la bande-son, conçus pour être projetés en imax. On en prend plein les yeux et les oreilles. Les bonus sont classiques mais révèlent les défis relevés par l'équipe. Et le pied qu'elle a pris à concocter cette nouvelle aventure. Un pied que l'on reprend dans son salon.

Anderton




Aucun commentaire:

Translate this blog