DOSSIER

19 novembre 2012

Spielberg et De Palma en repérage dans un sauna gay


Artistes : Depuis leur éclosion au début des années 70, ils tiennent toujours le haut de l'affiche en 2012 : William Friedkin, avec son ravageur Killer Joe ; Steven Spielberg, avec son biopic très attendu consacré à Lincoln et interprété par Danel Day-Lewis ; enfin, Brian De Palma, avec son remake de Crime d'Amour, intitulé Passion, et qui a électrisé la dernière Mostra de Venise.



Pas besoin de rappeler la carrière de ces wonderboys du Nouvel Hollywood, avec Scorsese et Coppola. On les sait très proches. Et à la re-lecture de l'indispensable ouvrage d'entretiens de Brian de Palma menés par Laurent Vachaud et Samuel Blumenfeld, je suis tombé sur cette anecdote racontée par le réalisateur de Pulsions concernant les premiers pas du futur réalisateur d'E.T. et de Minority Report :

"Savez vous que la première fois que j'ai rencontré Steven Spielberg, c'était à NY où il était en train d'effectuer des repérages pour Cruising [réalisé en 1980 par William Friedkin, NDLR], qui aurait dû être son premier long métrage de cinéma, bien avant Sugarland Express ! Margot Kidder m'avait emmené au Plaza ou au San Regis (…), et c'est là que je l'ai rencontré pour la 1e fois. Il était accompagné d'un producteur et s'apprêtait à se rendre, croyez-le ou non, dans un sauna homo. Je les ai accompagnés, Bette Midler s'y produisait, elle chantait dans les saunas homos. Vous imaginez ? Steven et moi en train d'effectuer des repérages pour Cruising dans un sauna gay ! Incroyable !"

Et peut-être la face du Nouvel Hollywood en eût-elle été profondément modifiée si Spielberg avait commencé sa carrière avec Cruising, non ?

Travis Bickle

Aucun commentaire:

Translate this blog